L'Ordonnancement Pilotage et coordination du chantier se présente comme un instrument de stratégie et de tactique. Il représente une véritable valeur ajoutée, et devient un élément essentiel constitutif du prix de revient de l’opération, et une nécessité économique pour le maître d’ouvrage (respect des délais de livraison...), pour le maître d’œuvre (engagement de ses moyens, de son personnel...), et pour les entreprises (pénalités de retard, logistique supplémentaire...).

ABE connaît la mission d’un OPC

La mission OPC passe schématiquement par trois phases distinctes :
La préparation des travaux, puis l’exécution de ceux-ci, et enfin les opérations liées à la réception de l’ouvrage.

  • L’OPC organise les réunions techniques entre le maître d’œuvre et les entreprises,
  • Il tient à jour la liste des plans approuvés,
  • Il s’assure de l’obtention en temps et en heure des avis techniques,
  • Il vérifie le bon déroulement du chantier conformément au planning,
  • Il prépare la réunion de chantier hebdomadaire,
  • Il dresse et diffuse le compte-rendu des réunions aux entreprises, au maître d’œuvre et au maître d’ouvrage,
  • Il relève les journées d’intempéries et en établit l’état mensuel à soumettre au maître d’ouvrage,
  • Il coordonne l’intervention des concessionnaires,
  • Il étudie avec les entreprises la manière de résorber les retards ou de pallier aux défaillances éventuelles,
  • Il organise les visites de pré-réception des travaux,
  • Il propose au maître d’ouvrage, le jour pour la réception des travaux et celui du contrôle des levées de réserves,
  • Il rédige et remet au maître d’ouvrage un rapport de fin de chantier.

Le métier d’OPC : quelles garanties sont obligatoires et nécessaires ?

En fonction de la nature des missions exercées par les BET, les engagements tant avant qu’après réception sont fondamentalement différents.
Pour les missions d’OPC, celles-ci étant intégrées à l’acte de construire, la garantie d’assurance RC décennale est obligatoire.

La garantie RC professionnelle sera quant à elle votre mesure de protection vis-à-vis des dommages causés aux tiers qu’ils soient matériels ou immatériels (financiers). En effet, une erreur dans le pilotage d’un chantier peut avoir des conséquences importantes tant en matière de perte d’exploitation pour le maître d’ouvrage que de coûts complémentaires pour les entreprises intervenantes.

Les garanties, les franchises, la tarification de votre contrat d’assurance sont parfaitement ajustées à la réalité de votre situation, et prend en compte et répond à l’ensemble des risques que l’OPC encoure.

Nous avons aussi élaboré et négocié pour vous deux contrats spécifiques et complémentaires, afin de vous faciliter l’exercice conjoint de vos deux métiers de chef d’entreprise, et d’OPC :