Besoin d’une estimation ?
Demandez un devis
Merci de remplir les champs du formulaire ci-contre, un conseiller vous rappelle dans les meilleurs délais pour une étude personnalisée de votre dossier.
Merci ! Votre formulaire a bien été envoyée.
Oops! Something went wrong while submitting the form.

Perte d’exploitation ou frais supplémentaires d’exploitation : faut-il dissocier les deux garanties ?

L'équipe ABE Courtage
14 octobre 2021

Si le bâtiment de votre entreprise subit un sinistre important, certaines situations peuvent perturber grandement votre activité professionnelle et faire baisser votre chiffre d’affaires. C’est là qu’interviennent les garanties perte d’exploitation et frais supplémentaires d’exploitation. Pourtant, peu de chefs d’entreprises connaissent la différence entre les deux. On vous explique ainsi pourquoi ces garanties sont essentielles et comment vous indemnisent-elles respectivement.

Perte d’exploitation ou frais supplémentaires d’exploitation : faut-il dissocier les deux garanties ?

Qu’est-ce que la garantie perte d’exploitation ?

Quel que soit le sinistre subi, votre activité peut fonctionner au ralenti, voire même s’arrêter totalement. Votre entreprise devra alors faire face à une perte de son chiffre d’affaires pendant une période généralement assez longue et entraîner des pertes financières importantes.

L’assurance perte d’exploitation va ainsi permettre à l’entreprise de compenser cette baisse de chiffre d’affaires. Le but ? Continuer de faire face aux charges courantes de l’entreprise telles que le remboursement d’un emprunt, le loyer, le salaire des employés, etc.

Que couvre la garantie perte d’exploitation de votre assurance multirisque professionnelle ?

Concrètement, l’assureur va intervenir de deux façons pour vous indemniser suite à un sinistre :

  • la perte d’exploitation liée à la perte de revenus et la perte marge brute qui correspond à la différence entre le chiffre d’affaires annuel hors TVA et les charges variables (charges salariales, loyer, impôts, prêt bancaire, etc).
  • les frais supplémentaires d’exploitation nécessaires pour limiter les conséquences du sinistre (après accord de la compagnie d’assurance). Ils incluent notamment des installations provisoires, la location de matériels ou de locaux provisoires, les frais exceptionnels de transport, etc.

Les événements couverts

Vous l’aurez donc compris, la garantie perte d’exploitation interviendra pour permettre à votre entreprise de compenser au maximum les conséquences financières liées à l’interruption ou la réduction de votre activité professionnelle causées par un sinistre et qui résulte directement d’un dommage matériel garanti ou bien d’une impossibilité ou d’une difficulté d’accès à vos locaux professionnels.

Notez toutefois que cette garantie vous indemnisera uniquement si les événements suivants sont également couverts :

  • incendie ou événement assimilés ;
  • dommages électriques ;
  • dégât des eaux ;
  • bris de machine ;
  • événements climatiques (tempêtes, grêle, etc) ;
  • catastrophes naturelles ;
  • catastrophes technologiques ;
  • chocs de véhicules terrestres à moteur ;
  • vol ou vandalisme ;
  • attentats, actes de terrorisme.

Est-elle obligatoire ?

La garantie perte d’exploitation est une assurance non-obligatoire. Elle est toutefois fortement recommandée car les sinistres peuvent généralement mettre plusieurs mois avant d’être résolus. Elle permettra ainsi de limiter les dégâts.

Quel est son coût ?

Il est difficile de donner un tarif moyen pour le montant de la cotisation d’une assurance pertes d’exploitation car plusieurs éléments vont être pris en compte. En effet, son coût dépendra notamment :

  • de la nature de l’activité ;
  • des locaux de fabrication ;
  • du taux applicable à l’assurance de dommages ;
  • du coefficient lié à la durée d’interruption de l’activité ;
  • de la période d’indemnisation choisie.

Notez également que la cotisation sera calculée, dans un premier temps, sur le capital prévisionnel. Elle sera ensuite réajustée chaque année en fonction du montant de la marge brute réelle.

Perte d’exploitation et frais supplémentaires d’exploitation, quelle est la différence ?

La perte d’exploitation interviendra si votre bâtiment a subi un sinistre et que celui-ci ne vous permet plus de continuer votre activité comme avant.

Par exemple : votre local de stockage est victime d’un incendie. Le temps de nettoyer, réparer les dégâts, rénover mais aussi vous réapprovisionner, votre activité va fonctionner au ralenti et donc générer moins de chiffre d’affaires. C’est là que la garantie perte d’exploitation interviendra pour compenser cette perte financière.

Si vous n’avez pas de local ou que les sinistres subis dans le bâtiment n’impacte pas votre activité directement, vous ne serez pas indemnisé. C’est généralement le cas pour les entreprises du bâtiment qui peuvent continuer à exercer et travailler sur les chantiers même si leur local est touché.

La garantie « frais supplémentaires d’exploitation » vous indemnisera alors pour couvrir les frais annexes tel que la location de matériels par exemple.

La différence entre les deux garanties réside donc en fonction de l’impact financier subi suite à un sinistre. Par exemple, si votre bâtiment d’exploitation contient une partie « bureau » et une partie « stockage », il est fort probable que votre activité soit peu impactée, car l’essentiel de votre chiffre d’affaires se réalise sur vos chantiers. Ici, il y a donc un réel intérêt à souscrire la garantie « frais d’exploitation » seule.


A contrario, si votre entreprise détient un bâtiment d’exploitation dans lequel vous avez un atelier de fabrication avec des machines par exemple, il est fort probable qu’un sinistre rendant votre bâtiment non-exploitable aura un réel impact sur votre chiffre d’affaires. Dans ce cas-là, on orientera notre conseil vers une garantie « perte d’exploitation » à la place.

Est-il possible de dissocier les deux ?

Pour les clients réalisateurs du BTP dont les sinistres subis dans le local n’impactera pas leur activité, il peut ainsi être judicieux de souscrire uniquement la garantie frais supplémentaires d’exploitation.

En effet, même si les deux garanties sont proposées ensemble dans la majorité des contrats d’assurance Multirisque Professionnelle, elles peuvent être dissociées. Comme évoqué ci-dessus, cette solution n’est donc pas à négliger car le coût de l’assurance peut doubler.

Pour plus de renseignements, n’hésitez pas à demander directement l’avis de votre conseiller Courtage Assur !

Vous recherchez une solution d'assurance dédiée au BTP et aux entreprises ?

Effectuez votre demande de devis en ligne, nos experts courtiers vous contacteront dans les plus brefs délais.

DEMANDER UN DEVIS
En cliquant sur "Accepter tous les cookies", vous acceptez que des cookies soient stockés sur votre appareil afin d'améliorer la navigation sur le site, d'analyser son utilisation et de contribuer à nos efforts de marketing. Consultez notre politique de confidentialité pour plus d'informations.